Ma Photo

Syndication de contenu

Recherche sur site


URFIST de Nice

URFIST de Rennes

URFIST de Lyon

Colloques & Evénements internationaux

Ecoles & Laboratoires

Contact Weblog

« URFIST de Paris : actualités | Accueil | La barre de recherche de l'URFIST de LYON »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Hubert Guillaud

"Mais cet espace qui sert avant tout à une énonciation personnelle risque de pousser l’étudiant blogueur sur une autre pente, au mieux celle de la dispersion , au pire celle de l'auto-suffisance."
Heu, vous pensez vraiment cela ???... Et si le blog l'aidait plutôt à se relier au meilleur des réseaux de recherche de sa spécialité ? Et si le blog l'aidait à construire sa pensée, son discours, ses références ? Regardez le blog de Nicolas Nova que je cite toujours en exemple...

"Pour un blog d'auteur isolé on trouve trois blogs d'auteurs regroupés (revue, collectif, blog personnel accueillant d'autres blogueurs)"
Je veux bien les références de votre étude où l'on trouve des chiffres pareils :)

Evelyne Broudoux

J'ai choisi de me focaliser sur les "risques" du blogging, visibles lorsque l'énonciation personnelle prédomine... Voir par exemple, ce proviseur de Montpellier... révoqué !
Bien entendu, je ne nie pas l'existence des blogs d'experts - ce n'était pas mon propos - tout usager scientifique en apprécie la valeur.

Non, il n'existe pas (encore ?) d'étude quand au nombre de blogs personnels et collectifs, il s'agissait seulement de l'esquisse d'une typologie où l'on retrouve trois déclinaisons du "blog à plusieurs".
Il faudrait d'ailleurs ajouter à cette future étude un indicateur de fréquence de publication et de durée... J'ai dans mes fils rss une rubrique "blogs morts"...

Jean-Claude Guédon

Je reprends la question du risque : ce risque est-il la conséquence du dispositif "blog", ou est-il la conséquence des habitudes institutionnelles françaises. La France est probablement l'une des championnes du monde du "droit de réserve", droit qui, en fait, est une contrainte. La hiérarchie prime sur l'individu : philsophie sociale que beaucoup rejettent, évidemment.

Le blog constitue un instrument puissant pour neutraliser la hiérarchie et, dans beaucoup de pays, le droit d'expression, heureusement, prime sur l'autorité des hiérarchies. Ceci va simplement conduire à des conflits dans les pays comme la France, qui semblent maintenir une attitude assez autoritaire sur leurs citoyens. Certes, la perspective d'une multiplication des conflits est probablement regrettable mais certaine traditions ou habitudes peuvent entraîner des coûts sociaux; il faut simplement en être conscient. En même temps, le blog se révèle utile pour donner un caractère plus ouvert à certaine sociétés. Évidemment, cela comporte toujours des risques pour celui ou celle qui s'exprime, mais cela s'appelle aussi "courage politique".

Jean-Claude Guédon

Olivier Le Deuff

Le blog reste un formidable moyen d'expression. Il est logique que les traditionnels acteurs de la publication cherche à décrédibiliser ce genre de pratiques car elle s'avère ouverte à tous, non hiérarchisée et soumise à la censure.
En ce qui concerne la communauté scientifique, le blog peut constituer un outil pratique de sources d'informations via les flux rss et de commentaires. Cela aboutit à des exercices de réflexions et de débats quotidiens que je trouve fort utiles. Il faut pour cela que les blogs ne soient pas que de simples reprises d'informations mais aussi d'analyse d'informations. C'est cette dernière condition qui permet un travail collectif et collaboratif.
Je crois que les outils de débats, de forums et autres CMS qui facilitent les travaux collectifs sont devenus désormais indispensables. Ils sera d'ailleurs intéressant, quand ce genre de pratiques sera légitimée, de les étudier de manière à ce qu'ils nous révèlent la science en action ainsi que les phénomènes de contagion des idées voire de mémétique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.