Ma Photo

Syndication de contenu

Recherche sur site


URFIST de Nice

URFIST de Rennes

URFIST de Lyon

Colloques & Evénements internationaux

Ecoles & Laboratoires

« Des étudiants californiens pas trop "googlizés" | Accueil | Le web dynamique : PHP et MySQL »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

efd defdfefe

oui

teuf

L’anti-corpus (un corpus étant par essence ce qui est donné comme fixé, comme stable), qui par ceux-là même qui le bâtissent, se trouve ainsi doté d’un appareillage, d’une artefacture technique qui donne à l’anti-corpus documentaire les moyens de transformer son éternel inachèvement en une dynamique documentaire inédite.

Le Bon

Non,

Un tas de contre vérités, d'absurdités représentatives de la culture geek (pokemons, japon, informatique) avec une surreprésentation des travers du monde (articles sur toutes les sectes présentés de façon neutre, toutes égales, actualité préférée à l'histoire, aucun recul, aucune analyse). Aucun jugement de valeur au nom de la neutralité de point de vue.
Une surreprésentation pénible de wikipedia dans google, même sur des entrées négligeables:
- tous les chiffres
- Toutes les lettres de l'alphabet
- Tous les schtroumphs
- Tous les pokemons
- Toutes les villes
- Tout ce qui est inutile

Culture du chiffre, de la quantité préférée à la qualité, objectif: avoir la plus grosse "encyclopédie". Bref, encore une fois: culture geek.

Beaucoup de plagiat, de travaux de recherche simplement re-écrits pour paraître neuf: merci pour les chercheurs.

Intéressant toutefois pour la socialisation des post-ados solitaires.

Quelques bons articles toutefois, servant de base à un argumentaire déplacé, en substance: "nous travaillons pour la connaissance du monde". la revue Nature n'en a dénombré qu'une quarantaire pour argumenter contre l'encyclopédie Britanica. Quelques milliers d'articles autoproclamés comme de qualité en 7 ans. Pour 8 millions d'utilisateurs,
8 millions d'entrées, un budget annuel de 4 millions de dollars.

Seuls ces chiffres impressionnent ils sont un indicateur de cette bulle sans intérêt.


Autre point: wikipedia est sous la responsabilité de la fondation wikimania. Elle ne contient aucune publicité comme tous les sites de la fondation.
Cependant, le second plus important groupe de wiki au monde se nomme wikia, il regroupe une somme de wikis thématiques alimentés par les contenus de wikipedia essentiellement. Ici par contre: beaucoup de publicité.
Les contributeurs à wikipedia travaillent donc en fait très directement pour le site "wikia" du fondateur de wikipedia: Jimbo Wales.

Bien joué.

Ce phénomène est propre au web 2.0 où en échange d'un service (avoir des amis, socialiser autour d'un projet), une société tire les bénéfice du projet. Ici: Wikia, numéro 2 des wikis, mais numéro 1 des recettes publicitaires. Merci au gentils contributeurs.

Le Bon

alithia

Non on ne peut se fier à wikipedia

Outre qu'il suffit de la lire pour le comprendre assez vite, dans les domaines qui traitent de la connaissance et de la culture : on constate que ce sont la médiocrité et l'inexactitude qui l'emportent haut la main

* Elle dit elle-même ne pas être fiable

* Elle n' a aucune exigence de vérité, ni d'exactitude, ni de scientificité, pour la rédaction des articles ; ni de culture , ni de formation pour les rédacteurs. Ce sont ses principes explicites.
* Elle est relativiste et prétend exposer de manière pluraliste tous les points de vue
* Elle ne croit pas au vrai, c'est pourquoi n'importe qui peut rédiger des articles.
* Elle est ouverte à tous et à tous les points de vue : ce sont ses principes explicites, qu'elle nomme "neutralité".
* La « neutralité » n'exclut aucun point de vue, même faux, aberrants, irrationnels, inexact ou stupides
* Elle prétend pallier le manque de qualité (incompétence de ses rédacteurs) par la quantité (leur grand nombre)
* Elle est fortement opposée à l'idée de qualification des intellectuels, penseurs, savants, esprits libres et esprits critiques, à qui elle ne reconnaît aucune autorité s'ils ne sont pas des wikipediens ayant souscrit à ses règles qui doivent remplacer toutes les règles du travail intellectuel (là encore ce sont ses principes explicites)
* Elle se méfie de tout ce qui n'est pas ses propres rédactions, jusqu'à contester tout ce qui lui est extérieur et le rectifier
* Elle repose sur des principes qui interdisent l'idée même de vérification des articles et de fiabilité garantie par ceux qui en auraient les capacités, puisqu'elle ne reconnaît pas ces capacités. Elle ne reconnaît aucune capacité à ceux qui ne sont pas membres de la confrérie.
* Elle n'exclut pas le faux, ni l'irrationnel , ni la propagande. Elle exclut les personnes. Ce qui lui donne son caractère si intolérant dans le fonctionnement concret.
* Pour wikipedia tout peut se dire du moment que quelqu'un l'a dit et que ça figure quelque part sur internet.
* Pour wikipedia seule la communauté wikipedienne décide (non du vrai et du faux, puisque cela n'existe pas) mais de ce qui s'écrit. Les idées sont soumises au vote de la communauté.
* Wikipedia n'admet que ses propres règles. Elle ignore le droit, comme elle ignore toute règle extérieure ou ce qui constitue des obligations dans le domaine de la connaissance et de l'étude dont elle s'est affranchie dès l'origine
* Donc, pour toutes ces raisons, elle contrevient à tous les critères d'un site fiable ou de publications fiables .

* De plus, en termes de critères établis et connus, elle contrevient à tous les critères d'une publication scientifique, qui ne serait pas forcément savante puisque populaire, mais devrait être sérieuse et rigoureuse ( et donc fiable) , à savoir :
* Elle est rédigée par tous et par personne : les membres de la communauté n'existent pas comme individus doués de qualités particulières, mais comme adhérents à une même foi. Leurs qualifications ne comptent pas. Seul compte leur dévouement à wikipedia et l'adhésion à ses principes et à sa vision du monde. A partir de là ils sont tous sur le même modèle.
* Sans comité de lecture ni de relecture
* Sans vérifications
* Sans aucun encadrement scientifique
* Sans experts
* Sans regard extérieur : elle est totalement fermée sur elle-même. Son contenu est livré au « consensus » wikipedien.
* Elle ne garantit pas de qu'elle publie. Pour l'exactitude : il n'y a pas d'éditeur, mais une fondation à but humanitaire qui l'abrite, ce qui est tout à fait différent. Il n'y a donc ni comité éditorial, ni même d'éditeur derrière wikipedia.
* Elle n'est pas non plus juridiquement responsable de ce qu'elle publie, pour la raison précédente ; elle n'a pas d'existence juridique.
* En conséquence elle est insaisissable en droit, en cas de diffamation par exemple, ou de rumeurs qu'elle aurait répandu et qui aurait nui, ou de conséquences répressives pour des informations qu'elle aurait laissé publier (sur des défenseurs des droits de l'homme opposants à certains Etats, comme cela s'est déjà vu)
Le montage juridique sur lequel elle repose laisse la place à de fortes présomptions de malhonnêtetés possibles.
* Elle est manipulable et manipulée. ( pour détails et preuves , voir sur le blog wikipedia un mythe)
* Elle est instable : aucune idée n'est jamais arrêtée.
* Elle est éclectique et incohérente. Ses articles sont contradictoires, en eux-mêmes et entre eux
* Elle publie sans auteurs ; ses rédacteurs ne sont donc pas non plus responsables
* Donc rien de ce qu'elle publie n'est vérifiable par référence à un auteur inexistant en l'occurrence
* Ses textes sont rédigés par des anonymes qui ne se présentent pas : les pages des utilisateurs de wikipedia sont des séries de blagues de collégiens ; les utilisateurs n'indiquent sur eux-mêmes que des choses du genre : ce que j'aime : ne rien faire ; je suis un ayatollah ; je suis un monstre etc.
* Les études faites sur le profil des wikipediens montrent qu'il s'agit de très jeunes gens : certains administrateurs on 17 ans ; et qu'ils sont généralement informaticiens ou techniciens, qui n'ont pas les qualités pour écrire une encyclopédie ni pour vérifier ce qui s'écrit sous son label
* Elle abrite tous les courants d'idées minoritaires qui ne sont pas reconnus comme dignes de faire référence dans des articles exposant la connaissance et dans une encyclopédie : sectes, pseudo-sciences, et tous les courants de contestation de la science, toutes les formes de désinformation possibles, idéologies irrationnelles, fascistes, négationnistes, militantismes politiques divers (tous les militantismes sont représentés) et propagandes en faveur de toutes les causes, de tous les Etats, de toutes les institutions qui se sont sont insérés dans son espace

* wikipedia ne supporte pas la critique ni n'admet pas l'idée de se rectifier : ses règles sont "non négociables"
* Elle a formé une communauté à part et fonctionne comme une secte : selon ses seules règles, elles-mêmes instables, irrationnelles et marginales. Elle ne reconnaît aucune des règles qui prévalent dans la société : ni les règles de droit, ni les règles qui valent dans le domaine de la connaissance et de l'étude.

* Pour wikipedia la somme du savoir humain, la tradition de la raison, de la pensée, de la culture, des arts et lettres, du droit et des créations de l'esprit, ne font pas autorité, car elles ne sont pas populaires. Et wikipedia est convaincue que toutes les élites et tous les intellectuels trompent le peuple qui lui est beaucoup plus sage, armé de son savoir pragmatique. Elle entend donc les présenter à sa manière, entièrement refondus et reformatés selon ses propres points de vue, croyances et conceptions.
D'un point de vue populaire et pragmatique qui ne s'en laisse pas conter par personne.

* wikipedia révise l'ensemble du savoir et de la connaissance à sa manière. Elle est, par principe, une entreprise révisionniste.
* Elle est par principe éclectique, auto-didacte, et elle représente une prime donnée à l'ignorance et souvent, à des points de vue partisans.
* En résumé : relativiste, éclectique, détachée de toute exigence de vérité, sa rédaction est totalement "libre" c'est à dire que pour wikipedia tout est possible. Or ce « tout est possible » est précisément la définition du nazisme : toutes les lois sont abolies et le système ne tient que par son chef, fondateur, et tout doit être référé à son chef, seul auteur des principes du système et seul maître à bord, lorsqu'il va répétant que ses principes sont « non négociables » et résistant à toute critique.
* conclusion : wikipedia n'est pas fiable. Elle est même dangereuse.
Mais il est vrai qu'il faut une observation approfondie pour s'en apercevoir, et une observation sur la durée pour saisir son évolution.

Pour analyses et explications détaillées voir le blog wikipedia.un.mythe (over-blog).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.